27

Nous avons vu précédemment que la colonne vertébrale du cheval est composée de 53 à 57 vertèbres : 7 cervicales, 18 dorsales, 6 lombaires (5 pour le poney, l’âne, le mulet, l’arabe et parfois le pur-sang), 5 sacrées soudées et 17 à 21 coccygiennes.

Précision supplémentaire: Tout comme celle de l’homme, elle n’est pas rectiligne et est composée de 3 courbures :

  • Une cyphose cervicale haute, du crâne à la 3ème vertèbre cervicale
  • Une lordose  cervico-thoracique, de la 4ème vertèbre cervicale à la 11ème thoracique
  • Une cyphose thoraco-lombaire, de la 12ème thoracique à la dernière sacrée. A noter que cette dernière a tendance à s’inverser avec l’âge

         Cyphose = Convexité (Dans le cas du cheval : arrondi de la colonne vers le haut, rond)
         Lordose= Concavité (Dans le cas du cheval : arrondi de la colonne vers le bas, creux)

 


Ces courbures ont toute leur importance car elles sont indispensables pour permettre l’incurvation.

Si la colonne vue de profil était rectiligne, elle pourrait sans peine se fléchir dans ce plan médian mais la position des apophyses articulaires restreindrait fortement le mouvement de flexion latérale.

Un cheval qui travaille dos plat sera donc limité dans ses incurvations.

 

Le fonctionnement vertébral est régi par des règles biomécaniques identiques chez l’homme et le cheval. L’une de ces règles est  la suivante :

La latéroflexion se fait en entraînant une rotation des vertèbres autour de leur axe longitudinal (Le sens de la rotation étant déterminé par le côté vers où se tourne le corps de la vertèbre).
Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que le sens de cette rotation sera différent si les vertèbres concernées sont en flexion ou en extension. Ainsi :

  • En cyphose où les vertèbres sont en flexion, la rotation se fera dans le même sens que la latéroflexion
  • En lordose où les vertèbres sont en extension, la rotation se fera dans le sens opposé à la latéroflexion.

 

Ces considérations quelques peu complexe sont capitales pour comprendre l’incurvation de l’encolure.

Dominique Giniaux, Docteur vétérinaire ostéopathe et acupuncteur,  nous offre un moyen simple de visualiser ce qui se passe.

« Découpez une bande de bristol d’environ 20 cm de long sur 2 de large, plantez une punaise au milieu, pointe vers le haut et suivez les schémas suivants :

Votre bande de papier représente le plan horizontal dans lequel se rouvent les articulations latérales des vertèbres et la pointe de la punaise matérialise une apophyse épineuse de ce segment vertébral.
Maintenez d’abord le papier à plat sur la table et essayez de le fléchir latéralement sans qu’il s’écarte de la table. C’est impossible et cela vous montre que les latéroflexions ne peuvent se faire sans courbures verticales.

Si vous maintenez votre bande de papier incurvée dans un plan vertical, la punaise étant au sommet de la courbe, il vous est très facile de fléchir latéralement et vous constatez que la pointe de la punaise se dirige vers l’extérieur de la flexion.

Si la bande est courbée dans l’autre sens, la punaise au fond du creux, la même flexion latérale est toujours possible mais la pointe de la punaise s’oriente vers l’intérieur de la flexion. » 

Concrètement...
Voici donc pourquoi  les chevaux non dressés qui galopent en liberté portent la tête à l’extérieur du cercle lorsqu’ils tournent.

Démonstration :

  • Les vertèbres dorsales et lombaires sont en cyphose donc si le cheval tourne à droite, ses  apophyses vertébrales tournent vers la gauche.
  • Les cervicales basses sont en lordose donc s’il met sa tête à droite, ses apophyses vertébrales cervicales se mettent rotation vers la droite.

Imaginez la torsion que la combinaison de ces 2 mouvements provoquerait sur la moëlle épinière !

Application au travail du cheval :
Pour obtenir une incurvation correcte du cheval sans que sa colonne n’en souffre, la position de l’encolure doit être inversée. Le garrot doit remonter et la nuque doit céder tout en étirant la colonne cervicale pour aller au-delà de l’alignement des apophyses articulaires.
La ligne des articulations cervicales sera ainsi en cyphose comme les dorsales et lombaires et le cheval pourra s’incurver du bout du nez à la queue.

 

                                  

 

                                     Flexion latérale en position neutre                                              Flexion latérale en flexion

 

 

                                    

 

Comme vu précédemment, en observant et en comprenant le fonctionnement de la colonne vertébrale, cette incurvation doit être obtenue en allongeant le côté externe et en ne raccourcissant jamais le côté interne de la courbe afin de ne pas comprimer les disques et articulations.

Stéphanie Mélotte
Licenciée en kinésithérapie et ostéopathe équin
steph@osteo-equin.be

 

Références:
« Les Chevaux m’ont dit – Essai d’ostéopathie équine » Dr D. Giniaux – Optipress, février 2003
« Introduction à l'ostéopathie structurelle appliquée au cheval » P. Evrard D.O. - Olivier Editeur 2005
 

 

 

Actions: E-mail | Permalien | Imprimer | Commentaires (0) |Cet article a été lu 21646 fois | RSS comment feed

Commentaires

Il n'y a encore aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier à en publier un !

Publier un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires. Veuillez vous identifier en cliquant sur "connexion" en haut à droite
Catégories
Compétition (4584 articles)
Vidéos (689 articles)
Information générale (434 articles)
Loisir (395 articles)
Juniors (276 articles)
Matériel (23 articles)
Vétérinaire (36 articles)
Divers (71 articles)
Tradition (42 articles)
Chevaux de trait (201 articles)
Communiqué officiel (203 articles)
Le cheval au travail (7 articles)
Academy (31 articles)
Juridique (13 articles)
Publier un article

Vous désirez publier un article sur le site ? Rien de plus simple !

Vous devez d'abord vous identifier (cliquez sur le lien "identification" en haut à droite de la page. Si vous n'êtes pas encore inscrits sur le site, cliquez sur le lien "inscription".
L'inscription est GRATUITE et immédiate.

Il vous suffit ensuite de cliquer sur le lien "créer un article" qui apparaît au dessus de la liste des titres et de suivre les instructions qui apparaîtront à l'écran. Si vous n'arrivez pas à sauver votre article, la raison est très simple : vous avez oublié de remplir un champs obligatoire. Celui-ci sera indiqué en rouge sur le formulaire.

Une fois votre article vérifié par un des modérateur, il apparaîtra sur le site.

A vos claviers