02

Après 5 jours de compétition riches en émotions, les Championnats du Monde FEI d'attelage à 1 cheval et d'attelage para-équestre ont livré leur verdict. Côté Belges, bonnes surprises et déceptions ont été au rendez-vous durant toute la compétition, jusqu'à son dénouement final.

 

Single

Après une reprise côtée à 49.45 (5è) et un marathon mené à un train d'enfer mais dans lequel une petite erreur de trajectoire dans l'obstacle d'eau (6) lui coûte la première place au profit du Français Jean-Michel Olive, le Polonais Bartolomiej Kwiatek prend la tête du classement intermédiaire. Une maniabilité sans faute, comme il en a le secret, lui permet de s'assurer du titre de Champion du Monde 2018.

 

La médaille d'argent revient à la Neerlandaise Saskia Siebers. Sa reprise, que de nombreux observateurs jugeront surcotée, lui permet d'accéder d'entrée à la troisième place (47.63). Son très bon marathon (8è) lui permettant de grapiller une place supplémentaire à l'intermédiaire avec une avance suffisante pour que ses 0.41 points de dépassement de temps en maniabilité ne l'empêchent pas de conserve sa deuxième place.

Neuvième en dressage et neuvième en marathon, la Française Marion Vignaud se retrouve quatrième samedi soir, derrière son compatriote Jean-Michel Olive. Son excellente maniabilité (double sans faute et première place) conjugée aux déboirs de son co-équipier sur cette épreuve lui octroient une place sur le podium, avec la médaille de bronze.

 

Pieter-Jan Brynaert est le meilleur Belge de ce Championnat. Après une reprise dans ses cotations habituelles (62.78 - 50è), il réalise un bon marathon, terminant à la 13è place de l'épreuve, et réalise un bond en avant de quelques 26 places au classement A+B. Ses 2 balles en maniabilité lui permettront de grapiller encore 4 places. Il est vingtième !

 

Après sa 4è place en dressage (48.06) tous les espoirs étaient permis pour Laure Philippot. Malheureusement, l'épreuve du marathon allait marquer le début de sa descente aux enfers. Dès les premiers obstacles, les temps sont très éloignés des meilleurs. C'est très propre, mais pas assez rapide. La meneuse semble assez crispée, enfermant son cheval qui, pourtant, lorsqu'elle ouvre un peu les doigts, ne demande qu'à avancer. La détente ne survient qu'à partir du 5è obstacle. Plus libre, le cheval se déplace mieux et les temps s'améliorent nettement. Pour autant, cela ne suffit pas. Elle termine 41è de l'épreuve et retombe à la 17è place de l'intermédiaire.
Loin d'améliorer la situation, la maniabilité enfoncera encore d'avantage notre meneuse qui sort de piste avec 4 balles au sol et plus de 16 secondes de dépassement de temps. 20,12 points de pénalité (67è) qui la feront descendre à la 35è place de ce championnat.

 

D'autres surprises, sur ce Championnat, seront dues à Etienne Lejeune. Une mauvaise, tout d'abord avec son catastrophique dressage à 73.87 points. Deux bonnes ensuite avec un marathon que l'on n'espérait pas aussi performant, compte tenu du mental du cheval (44è sur 82, devant des meneurs habitués des Championnats tels que Pirhofer, vainqueur du dressage) et une maniabilité tout à fait honorable à ce niveau avec une balle et du temps (7.79 points - 35è). Au final, Etienne se classe 51è pour son premier Championnat.

 

Enfin, Mark Wentein termine à la 66 è place (66.09 en dressage, 67è du marathon et 70è de la maniabilité).

 

Par équipes, les Pays-Bas montrent, une fois de plus, leur incontestable suprématie sur l'attelage mondial. La France, se classe deuxième, place qu'elle occupe depuis les très belles prestation de ses meneurs sur le marathon (1è - J-M Olive et 9è - M Vignaud) et, surtout la première place par équipe en maniabilité. La Pologne est 3è, devant l'Allemagne.

7è après le dressage et 8è à l'issue du marathon, l'équipe Belge conservera cette place au classement final, sur les 19 nations présentes.

Para-equestrian

Seul belge en compétition Freddy Soete, 5è en dressage, regagne une place après le marathon. Malheureusement, la maniabilité lui en fera reperdre 2. il termine sixième de ce championnat du Monde de la catégorie G2.

 

Un beau concours

De l'avis général des meneurs et des spectateurs, la qualité des installations et une organisation assez bien rôdée ont fait de ce Championnat une bonne cuvée.

On s'interrogera cependant sur la composition du Jury de dressage dans lequel le Polonais Stefan Keszycki ne semblait pas à sa place. Manifestement, il ne voit pas la même chose que ses collègues. Les exemples sont nombreux (voir les résultats du dressage ICI -  c'est le juge en "P") mais nous prendrons pour référence le cas de Laure Phillipot. Alors que 2 juges la placent 1è (Turbé et Capstick), que les deux autres la placent respectivement 3è et 5è, le Polonais la place à la 30è place avec un écart allant de 22 à 5 points par rapport aux autres juges (moyenne de l'écart 14.88 points)

Cela fait longtemps que l'on en parle, mais il est plus que temps que la FEI mette en place un système objectif d'évaluation de ses juges, qui plus est, lorsqu'elle les envoit sur un Championnat du Monde !

 

 

 

Actions: E-mail | Permalien | Imprimer | Commentaires (0) |Cet article a été lu 6670 fois | RSS comment feed

Commentaires

Il n'y a encore aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier à en publier un !

Publier un commentaire

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires. Veuillez vous identifier en cliquant sur "connexion" en haut à droite
Catégories
Compétition (4610 articles)
Vidéos (689 articles)
Information générale (436 articles)
Loisir (396 articles)
Juniors (278 articles)
Matériel (23 articles)
Vétérinaire (36 articles)
Divers (71 articles)
Tradition (42 articles)
Chevaux de trait (203 articles)
Communiqué officiel (207 articles)
Le cheval au travail (7 articles)
Academy (31 articles)
Juridique (13 articles)
Publier un article

Vous désirez publier un article sur le site ? Rien de plus simple !

Vous devez d'abord vous identifier (cliquez sur le lien "identification" en haut à droite de la page. Si vous n'êtes pas encore inscrits sur le site, cliquez sur le lien "inscription".
L'inscription est GRATUITE et immédiate.

Il vous suffit ensuite de cliquer sur le lien "créer un article" qui apparaît au dessus de la liste des titres et de suivre les instructions qui apparaîtront à l'écran. Si vous n'arrivez pas à sauver votre article, la raison est très simple : vous avez oublié de remplir un champs obligatoire. Celui-ci sera indiqué en rouge sur le formulaire.

Une fois votre article vérifié par un des modérateur, il apparaîtra sur le site.

A vos claviers